Bon voilà, je me lance ! Pour raconter un peu comment Misty et moi vivons notre vie à deux. 🙂

Au début Misty était tout timide dans cet univers inconnu, les premiers jours il fut très sage donc. Mais aussi très demandeur d’affection, il me suivait partout, faisait tout avec moi, et jouait assez peu tout seul, je jouais beaucoup avec lui. Mais petit à petit ça vient. Il y a trois jours il a fait sa sieste loin de moi pour la première fois (quand je suis là je veux dire). Il commence à se sentir à l’aise chez moi (et cela se sent aussi au niveau des bêtises ^^). Et de mon côté je commence à le connaître, à le comprendre, à savoir ce que ceci ou cela veut dire, dans sa façon de se comporter, de me regarder, de miauler.

Je dois reconnaître qu’il est assez sage. Il n’a pas le droit d’entrer dans ma chambre et pourtant il ne miaule pas la nuit, ni le matin, il ne vient pas gratter à la porte, à moins que je sois réveillée et qu’il entende du bruit. Je n’ai pas l’impression qu’il miaule en mon absence non plus. Et il ne fait pas de bêtises quand je ne suis pas là (ou alors je ne remarque rien), soit il joue tout seul avec ses jouets, soit il dort. Il faut dire qu’il a beaucoup de jouets : des souris en sisal, des boules de papiers, un bouchon en liège, une poche (= un sac pour les non sudistes ^^) en papier et une en plastique, une boîte d’oeuf ! Rien que ça ! 😀 Sans parler de l’arbre à chat. 🙂 Il faut renouveler souvent vu dans quel état il met les jouets. ^^ Et puis il est très propre, et ça c’est quand même très important ! 🙂

Bon il a quand même des défauts bien sûr. ^^ Le principal, c’est le fait qu’il griffe et qu’il morde tout le temps, et qu’il se fiche bien que je le gronde. Mes mains sont dans un sale état, et aujourd’hui il m’a griffé au menton. Bon, mais il a des excuses. Déjà c’est juste un chaton. Un chaton qui a été enlevé à sa mère à un peu moins de trois mois, elle n’a donc pas pu faire son éducation de ce côté là. Ensuite, pendant tout le mois d’octobre, il a vécu avec un ado qui lui a appris à jouer en mordant et griffant ! Quand j’y pense, j’en viens à détester l’inconscience de cet ado ! Je suppose que le chemin va être long pour qu’il comprenne qu’il ne faut pas qu’il fasse ça pour jouer. Il va falloir répéter encore et encore. Et montrer à quoi sert l’arbre à chat.

Le deuxième défaut, c’est que quand il trouve que je ne fais pas assez attention à lui, il fait plein de bêtises exprès pour me défier et capter mon attention. Un soir une amie est venue manger, et il n’a pas arrêté de nous embêter. Quand je fais la cuisine aussi il vient m’embêter, quand je suis active, mais pas quand je lis un bouquin ou je que je suis devant le pc. Il est très demandeur qu’on s’occupe de lui, et assez coquin. Et assez peureux aussi. Ca lui donne un regard triste parfois, mais quand je le vois quand on se fait des câlins, je sais qu’il est heureux. 🙂

Bon après ça reste un chaton avec ses moments de folie, ses bêtises, ses peurs, ses besoins d’affection. Je pense que tout cela se tassera en grandissant.

Sinon il est très gourmand (comme moi ^^) et essaie de monter sur la table chaque fois que je mange. Je le vois se lécher les babines, c’est même drôle de le voir faire. 😀 mais bon là aussi, il va falloir répéter encore et encore que la table c’est interdit. Il y a assez de choses pour grimper un peu partout dans l’appart.

D’ailleurs en parlant de grimper, au début il ne s’intéressait pas du tout à l’arbre à chat, j’étais un peu ennuyée. Je l’avais mis près d’une fenêtre pourtant. Mais par la suite j’ai lu qu’il fallait qu’il soit plutôt près d’un passage. Alors je l’ai mis à côté du canapé, pas loin de l’entrée, et pas loin de moi du coup. Depuis il y va beaucoup plus, il s’y amuse dessus, et il dort dans la niche. Je suis super contente. Par contre il n’a pas encore compris qu’il pouvait aussi y faire ses griffes au lieu de les faire sur mes chaises. :-/

Et maintenant on a nos petites habitudes tous les deux. Quand je me lève le matin, il vient vers moi et mes premières 10 minutes de la journée ne sont que pour lui. On se fait plein de câlins, il ronronne très fort, se frotte partout à moi, et me tend son cou pour que je le frotte. Ensuite je m’occupe de ses gamelles. Et ensuite je peux commencer à m’occuper de moi et lui commence à jouer tout seul. 🙂 Quand je m’en vais il ne cherche pas spécialement à me retenir, mais quand je reviens, c’est encore une grosse séance de câlins. Je m’accroupis, il monte sur les genoux, et c’est parti ! 😀

Je suis vraiment heureuse qu’il soit là. Même si ce n’est pas toujours facile, ça fait tellement du bien de le savoir là, de s’occuper de lui, de l’aimer, et de savoir qu’il m’aime en retour. Il me fait vraiment beaucoup de bien, et j’espère lui en faire autant, même si je me pose beaucoup de questions sur ma façon de l’éduquer et de me comporter avec lui.

Voilou voilou ! C’était un long roman, courageux seront ceux et celles qui liront jusqu’au bout ! ^^

Advertisements