La grande fan de dessins animés que je suis n’a pas du tout été déçue par celui-là. Et je crois que si j’avais fait le tag des petits bonheurs aujourd’hui, je l’aurais directement rajouté dans la catégorie « dernier film qui m’a procuré un grand bonheur ». On plonge dans le Paris des années 20, et j’adore ce lieu à cette époque. Ensuite le « design » est sublime, très fin, très soigné, très délicat, tout ce que j’aime. Et le gros gros plus du film : la bande originale. Des chansons magnifiques, et il faut dire que les voix suivent aussi puisque les deux rôles principaux sont doublés par Vanessa Paradis et Mathieu Chédid.  Film français, il a été fait pour des acteurs français : les personnages correspondent totalement aux doubleurs, du moins pour ceux que je connais, notamment par leurs attitudes, et parfois par le physique pour certains (je trouve ça frappant en ce qui concerne Vanessa Paradis/Lucille et Gad Elmaleh/Raoul). Cela donne une authenticité certaine selon moi, puisque du coup la voix s’accorde parfaitement avec le personnage.  Quant’à l’histoire en elle-même, elle reste assez simple, assez bateau avec les gentils contre les méchants, mais permet de porter tout le reste. Et je trouve que cela est parfaitement bien fait, tout est parfaitement bien imbriqué. Bref, vous l’aurez compris, je suis conquise. Mais de quoi ça parle au juste vous me direz ? C’est l’histoire d’une puce. Oui d’une puce qui part un malheureux mélange chimique s’est retrouvée à taille humaine. Une puce qui effraie tout le monde, mais adorable, et surtout une puce qui sait chanter et jouer de la guitare. Pour moi ce film est un petit conte de fée, tout comme je les aime, avec sa magie. Un dessin animé plein de bonheur, plein de chaleur, parfait pour entamer l’hiver qui arrive bientôt. Pour vous convaincre, je rajoute ici la bande annonce du film ainsi que la chanson phare : La scène.

Publicités