janvier 2012


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon ami Ben, c’est le témoignage d’une mère, Julia, dont le fils Georges, diagnostiqué autiste, apprend peu à peu à communiquer avec le monde grâce à Ben, un chat errant qui adopte la maison. C’est aussi l’histoire de la disparition subite de Ben, ou comment Julia va remuer ciel et terre pour le retrouver, pour la survie de sa famille, de son fils.

Ce roman est une histoire vraie, ce n’est pas vraiment un roman. Il ne faut pas le lire pour la qualité de l’écriture, qui sans être mauvaise, n’est pas non plus très travaillée. Il faut le lire pour ce qu’il est : un témoignage. Bien sûr je l’ai choisi parce-qu’il parle d’un chat, mais aussi parce-qu’il parle de l’autisme qui est un sujet que je connais peu et sur lequel j’ai voulu en apprendre davantage.

J’ai été touchée par cette histoire. Par le combat quotidien mené par Julia pour communiquer avec son fils, par ses moments de détresse mais aussi ses moments de joie, par sa force de ne rien abandonner. J’ai également été fascinée par la relation entre Georges et Ben, et le pouvoir de ce chat sur les capacités de communication de l’enfant. Par l’éveil de Georges au monde, mais aussi sa rechute quasi-immédiate lors de la disparition du chat.

Je conseille donc ce titre à tous ceux désireux de s’intéresser aux histoires d’autrui, désireux de les comprendre, d’être touchés, et d’en tirer leurs propres enseignements.

Aujourd’hui je viens de réaliser un de mes rêves, une chose qui me tenait à coeur depuis longtemps : voir le ballet Le lac des cygnes, écrit par Tchaïkovsky. J’aime beaucoup la musique classique, et Tchaïkovsky est de loin mon compositeur préféré. Son ballet Le lac des cygnes se place naturellement sur la première marche du podium, loin devant les autres. Combien de fois ai-je vibré au son de cette musique émouvante ? Je ne saurais le dire. Découverte lorsque j’ai regardé le film Billy Elliott il y a quelques années, j’en suis tout de suite tombée sous le charme, comme envoûtée, amoureuse de cette musique, de ces instruments puissants, de cette émotion qui m’aurait arrachée le coeur.

Alors quand j’ai su que j’allais avoir l’occasion de voir le ballet, d’écouter l’orchestre en vrai, je n’ai pas hésité. Peu importait le prix de la place, je l’ai achetée il y a quatre mois. Il s’agissait ici de la troupe de ballet de St-Saint-Pétersbourg accompagnée de l’Orchestre National du Boltchoï, rien que ça ! J’ai attendu ce jour avec impatience.

Et je n’ai pas été déçue. Dès les premières notes de l’orchestre, avant même que le rideau ne se soit levé, les larmes ont commencé à couler sur mon visage, je crois que je réalisais enfin que c’était là, sous mes yeux, et que j’étais en train de réaliser un rêve.

Le ballet était magnifique, les danseurs et danseuses gracieux, musclés, et performants, comme Odile, le cygne noir, qui a tourné sur elle-même une trentaine de fois sans s’arrêter. Les costumes étaient superbes, les décors aussi, tout était là, tout … Je pourrais en parler pendant des heures, mais je crois qu’il vaut mieux que je laisse ici quelques extraits. Même s’il ne s’agit pas de la même troupe, ni du même orchestre car j’ai préféré prendre des vidéos de meilleure qualité.

Profitez ! 😀

Si ça continue je vais pouvoir faire une collection comme les Martine. ^^

Misty et moi sommes partis en vacances chez mes parents du 23 décembre au 1er janvier. Globalement les vacances se sont très bien passées.

Le plus dur fût le trajet. A l’aller Misty a miaulé pendant deux heures et demi, hurlé même parfois, et s’est fait dessus dans les 10 premières minutes du trajet. 😦 Au retour je lui ai donné un calmant, c’était sensé bien l’assommer, mais rien du tout, il a peut-être un peu moins miaulé mais c’est tout.

Par contre il s’est très bien adapté à la maison et à ma famille. Un peu peureux au début, mais au bout de quelques heures il allait déjà se faire caresser par ma maman. Je crois qu’il a bien aimé cet environnement et ces vacances. Il a été très sage, beaucoup plus que quand il est chez moi, il ne m’a pas mordu, il a pas mal joué dans son coin, sans trop venir demander des câlins, et il avait l’air beaucoup moins nerveux que d’habitude, beaucoup plus serein. Je pense qu’il y a trois facteurs importants qui ont joué :

– il n’a jamais passé une journée complète seul, au max une demi-journée,

– j’étais moi-même beaucoup plus sereine (je suis d’un naturel assez stressé), j’ai vraiment lâché prise,

– il s’est retrouvé dans une grande maison avec plein de choses nouvelles à découvrir.

Maintenant le retour est dur. Il supporte mal la solitude de la journée, et le soir il voudrait que je m’occupe tout le temps de lui. Et comme je ne le fais pas (je ne peux pas être à 100% pour lui), il s’énerve, devient méchant et me mord de toutes ses forces. Je ne sais pas trop quoi faire, mis à part attendre que ça passe. Mais c’est un peu dur quand même. 😦

Voilà pour nos vacances ! Je n’ai pas mis de photo, mais je ferai un petit diaporama bientôt. 🙂

1001 secrets de chats est un livre que je mettrais volontiers entre les mains de toutes les personnes désireuses d’adopter un chats et ne connaissant rien sur ces animaux. Notre narrateur n’est autre qu’un chat lui-même, que nous suivons de sa naissance jusqu’à sa vieillesse. Il nous raconte sa vie et nous donne mille et un conseils pour s’occuper de lui, pour que notre vie avec lui se passe pour le mieux.

C’est un livre très agréable à lire, par sa simplicité d’écriture, par le découpage de ses chapitres, mais aussi par sa beauté. De très jolies illustrations viennent agrémenter le texte au fil des pages (en voilà deux exemples ci-dessous).

Pour ce qui est du contenu, je ne suis pas allée vérifier toutes les informations, mais j’ai pu en retrouver la plupart dans mes précédentes lectures sur le net, ou dans les conseils donnés par ma véto. L’auteur donne l’essentiel, mais elle ne rentre pas non plus dans tous les détails, donc pour ceux qui connaissent déjà nos amis les chats, et qui veulent en savoir davantage, ce livre n’est pas fait pour eux. Il est bien destiné aux personnes débutant une relation avec un chat.

Ce fut pour moi une très jolie lecture de Noël, le soir au coin de la cheminée. 🙂

                

 

Parce-que ça fait du bien aussi, et rien de tel pour bien démarrer l’année ! 😀

Page suivante »