Fjàllbacka, l’été, en pleine canicule. Le corps nu d’une femme est retrouvée dans la brèche du Roi. Deux squelettes de femmes se trouvent là également. Patrick Hedström mène l’enquête. Quelques jours plus tard une jeune fille est enlevée. Patrick va tout mettre en oeuvre pour retrouver Jenny, mais l’enquête est corsée. Quels sont les liens entre l’enlèvement, le meurtre, les deux squelettes ? Pourquoi tout semble tourner autour de la famille Hult (dont le patriarche Ephraïm, appelé Le Prédicateur, faisait passer ses enfants pour guérisseurs) sans qu’aucun indice concret ne permette de trouver le coupable ? Une course contre la montre pour retrouver Jenny.

J’ai beaucoup apprécié ce polar. L’intrigue est bien menée. Jusqu’au bout je n’ai pas su qui était le coupable, même si, pourtant, on tourne autour du pot un moment avec les inspecteurs, j’ai douté avec eux. A la fin toutes les pièces du puzzle s’assemblent, les liens sont faits, on comprend le pourquoi de certains détails, et pourquoi ce livre est intitulé Le Prédicateur. J’ai trouvé le livre bien écrit. J’ai également apprécié les petites parenthèses sur la vie privée de Patrick et d’Erica qui permettent de couper un peu le récit. La vie à Fjàllbacka est également agréable à découvrir. Un bon polar pour l’été. 🙂

 

 

 

Publicités