Encore une note de lecture où j’écris un peu tardivement et où j’ai du mal à donner mon avis, je ne suis plus dans le livre.

Julie a fait des tas de trucs insensés et stupides dans sa vie. Et pourtant, ce n’est rien comparé à ce qu’elle va faire pour connaître son mystérieux voisin : Ricardo Patatras !

Je vous voie rire d’ici. Et ce n’est que le début. Ici on fait dans le léger, pour la détente, sans prise de tête. Et ma foi ça marche plutôt pas mal. Le roman se lit à la première personne, à travers les yeux de Julie, et le ton employé m’a beaucoup plu. L’humour, le sarcasme, l’auto-dérision se mélangent avec un texte très simple, auquel s’ajoutent quelques pointes d’émotions bien choisies. J’ai trouvé ça délicieux.

Bien sûr, si vous cherchez de la finesse et de la belle littérature dans ce roman, passez votre chemin. Par contre, si vous avez besoin de chaleur, de bonne humeur, pour un moment de détente et de franche rigolade, cette histoire est faite pour vous.

J’ai lu ce roman dans l’avion, mais j’aurais tout aussi bien pu le lire cet été au bord de la piscine, ou bien emmitouflée dans mon plaid un dimanche après-midi. Il ne fera pas partie de mes romans fétiches, mais je n’en ai pas moins trouvé la lecture agréable et j’en garderai un très bon souvenir.

Advertisements