mai 2013


Voilà une nouvelle participation au mardi sur son 31 de Sophie. Aujourd’hui c’est l’édition n°16.

Cette semaine je lis L’écume des jours de Boris Vian, offert par Sharon lors du Swap de printemps.

A la page 31, je choisis la phrase suivante :

 » Il pourrait en résulter une dessiccation consécutive à l’introduction d’air moins riche en vapeur d’eau que celui qui s’y trouve renfermé en ce moment. »

Je regrette de ne pouvoir en choisir une plus drôle ou plus absurde mais c’est une page de dialogue avec des phrases courtes.

A bientôt pour un prochain mardi !

Ou plutôt, le Bardi Manchot chante le blues.

En ce deuxième jour ensoleillé (oui, cela mérite d’être souligné) vers 19h, je me dirigeais vers la station de métro du Capitole, pour rentrer chez moi tout simplement. Un air de musique très sympathique attira mon oreille, me faisant penser aux Aristochats (oui, quand on n’a pas de culture musicale, on se rattrape à ce qu’on peut ^^).

Je me suis approchée donc, pour me joindre à l’attroupement de passants qui écoutait un groupe de jeunes jouer et chanter sur notre Square Charles de Gaulle tout beau tout neuf. C’était du blues de la Nouvelle Orléans, je ne connaissais pas mais j’ai tout de suite adoré. Je suis donc restée une demi-heure assise par terre à les écouter. C’est tellement agréable de terminer une belle journée d’une telle façon ! Il y avait même des gens qui dansaient ! C’était très chouette !

Le groupe, c’est le Bardi Manchot, un groupe toulousain qui commence à se faire connaître dans la ville. Ils jouent beaucoup le soir et le week-end, dans la rue. Ils en profitent pour vendre leur CD à qui le veut bien. Un CD fabrication maison, avec les moyens du bords, à 5 euros. Comme j’aimais beaucoup, et que j’avais envie de leur donner un petit coup de pouce, j’en ai pris un ! Cela leur permettra peut-être d’investir dans un peu de matériel.

A voir : Leur biographie sur le site Toulouse Acoustics

Je vous laisse avec mes photos et une vidéo que j’ai prise. Soyez indulgents, je n’avais que mon téléphone portable sur moi. J’espère que ça vous plaira ! (Et regardez comme il fait beau ! :-D)

J’ai participé pour la quatrième fois à l’opération Masse Critique de Babélio. Et me voilà sélectionnée pour la deuxième fois, je suis très contente ! Je vais recevoir Le livre de la mémoire. Un grand merci à Babelio et aux éditions Dunod que j’aimais beaucoup pendant mes études. Je devrais recevoir le livre d’ici trois semaines si tout va bien et ensuite j’aurais un mois pour en faire la critique. La mémoire est un sujet qui m’intéresse beaucoup mais sur lequel je n’avais pas pris le temps de me renseigner, je suis donc ravie. Voici le lien vers la page de Babelio (je n’arrive pas à le centrer).

tous les livres sur Babelio.com

… et j’en profite pour aller me promener. Ma maîtresse a également profité du jardin cet après-midi et a pris quelques photos. Je n’ai pas été très docile pour poser, mais y’en a quelques unes de pas trop mal. Que cela nous donne du baume au cœur quand la pluie reviendra. (Vous remarquerez que j’ai perdu mon collier, comme on ne l’a pas retrouvé ma maîtresse doit aller m’en acheter un autre dans la semaine.) Miaous à tous et bonne semaine qui arrive.

Ma dernière commande de livres est arrivées. (Tous les six mois environ je commande au club de l’actualité littéraire.) La voilà en image.

P1060717

 

Nous y voyons donc :

– Le sermon sur la chute de Rome de Jérôme Ferrari, je suis très curieuse de lire ce livre,

– Au pays des kangourous de Gilles Paris conseillé par Sharon ici,

– Undergroun, le dernier Haruki Murakami, dont la quatrième de couverture m’intriguait beaucoup,

– Avenue des Géants de Marc Dugain dont j’ai beaucoup entendu parlé,

– A pas de chat de Helen Brown. J’avais déjà beaucoup aimé Cléo et Sam son premier roman.

Comme Edwyn et Faiel me l’ont demandé ici, voilà des photos de notre jardin. Ma maîtresse a profité de quelques rayons de soleil pour les prendre. Il vous ne semblera pas en très bon état, car quand nous sommes arrivés il était dans un état lamentable, pas de gazons, haies non taillées depuis plusieurs années, etc. Les maîtres sont en train de le réparer. Ils ont semé le gazon mais il met du temps à pousser, ils ont taillé les haies aussi mais il faut le temps pour qu’elles se regarnissent à nouveau. Ils doivent aussi tailler l’arbre du milieu à l’automne. Vous verrez tout de même que je m’amuse beaucoup.

Voilà une association dont il fallait absolument que je parle. Parce-qu’elle me tient beaucoup à cœur  parce-que sa cause est noble, et puis parce-que je suis ultra fan depuis 5 ans déjà. Il s’agit des Enfoiros de l’INSA de Toulouse. Vous connaissais tous les Enfoirés, association créé par Coluche en 1989, dont le but est de récolter des fonds pour les Restau du Coeur par l’intermédiaire d’un spectacle et la vente des CD, DVD associés. Et bien les Enfoiros c’est exactement la même chose, un petit frère quoi.

Les Enfoiros c’est une centaine d’étudiants de l’INSA de Toulouse, qui se donnent à fond chaque année pour monter un spectacle dont le prix des places est entièrement reversé au Restau du Coeur. Et ils font tout tous seuls, comme des grands. Bien sûr la musique, le chant, la danse, les sketches, mais aussi le son, la lumière, les décors, la com, ils cherchent des sponsors (bah oui, pour reverser l’intégralité du prix des places, il faut bien). Pendant un an ils bossent à fond pour monter un spectacle magnifique, comme des pros. Je les admire d’autant plus que ce ne sont pas des pro, ils ont quand même une scolarité à assumer, des exams à passer, ce ne sont que des étudiants … Un bel exemple de ce que la jeunesse peut accomplir de nos jours.

Et le spectacle n’est pas tout. Ils organisent aussi des quizz pour récolter des fonds sur leur campus, une collecte alimentaire, une collecte de vêtements, ils vont donner de leur temps aux bénéficaires des Restau le dimanche lors de la distribution de la soupe. Oui oui, ils font tout ça.

Concernant le concert, une semaine de représentation à lieu sur le campus de l’INSA au mois de mars – avril, avec une représentation destinée aux bénéficiaires (gratuite bien sûr), en général la première. Ensuite, au mois de mai, suivent 2 jours de représentations au théâtre des Mazades, une salle de 500 places, autant vous dire que c’est complet à chaque fois. Cette année c’était les 17 et 18 mai. Le spectacle s’intitulait Les Enfoiros crèvent l’écran. Comme d’habitude c’était magique. Et comme si ça suffisait pas, ces étudiants réalisent également un CD et un DVD dont les ventes sont reversées aux Restau du Coeur.

Vous allez me demander : et combien d’argent arrivent-ils à récolter avec tout ça ? L’année dernière : 25 000 euros. Oui, pas moins, ça vous en bouche un coin hein ?

Quelques liens :

le site internet des Enfoiros

la page facebook des Enfoiros (page accessible même à ceux qui n’ont pas facebook, comme moi, il faut absolument que vous alliez voir la vidéo qu’ils viennent de poster !)

la chaîne youtube des Enfoiros

Et deux vidéos (allez voir les autres)

Page suivante »