Etant une grande fan de Tolkien et de toute son œuvre, ayant beaucoup aimé l’adaptation du Seigneur des Anneaux par Peter Jackson, c’est tout naturellement que je me suis précipité dans la salle de cinéma à la sortie du premier volet du Hobbit.

J’y suis allée avec un a priori majeur : pourquoi faire trois films de trois heures chacun pour adapter un livre de tout juste 300 pages ? Si ce n’est dans un but commercial ? Je ne me suis pas renseignée sur le sujet mais j’espère de tout cœur que ce n’est pas une initiative de Peter Jackson, mais plutôt un très mauvais choix de la New Line.

Je m’attendais donc à voir un film un peu longuet mais aussi magnifique et bien tourné que le Seigneur des Anneaux. Et c’est ce que j’ai vu. Etant fan, je ne peux pas ne pas aimer ce film. Certes c’est parfois long, certains passages ont été beaucoup trop développés à mon goût, les liens avec  Le Seigneur des Anneaux ont été un peu trop soulignés (même si l’initiative était bonne), le tout donnant une impression de remplissage des trois heures de temps du film plutôt que de pertinence des éléments choisis. Je me suis parfois demandé quand est-ce que le rythme allait s’accélérer, mais cela reste à mes yeux un très bon film de Peter Jackson.

J’y ai retrouvé la grande qualité des décors, des costumes, de la façon de filmer de Peter Jackson. J’ai également été très heureuse de constater la continuité des thèmes musicaux, avec par exemple le thème musical des hobbits déjà présent dans le Seigneur des Anneaux, avec le toujours très bon Oward Shore à la composition. Enfin, quel plaisir de retrouver les mêmes acteurs : le très grand Gandalf, les elfes majestueux que sont Galadriel et Elrond, le torturé Gollum, qui gardent la même essence, les mêmes expressions, le même cœur de personnalité incarné par chacun des acteurs déjà présents dans le Seigneur des Anneaux.

Globalement, je garde donc une bonne impression sur ce film et j’irai voir les suivants, mais je le déconseille aux personnes qui ne sont pas fan de Tolkien, elles risqueraient de s’ennuyer un peu.

logo-challenge-lieux-imaginaires

Publicités