Quatrième de couverture :

Les Hunger Games ont commencé.
Le vainqueur deviendra riche et célèbre.
Les autres mourront…

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

Mon avis :

J’ai décidé de lire ce roman après avoir vu son adaptation cinématographique. Bon public, adepte des histoires pour ado « de temps en temps », j’ai passé un bon moment devant ce film et c’est donc naturellement que je me suis dirigée vers la trilogie version papier cette fois.

J’ai lu ce premier tome en anglais. Heureusement pour moi ce n’est pas de l’anglais très littéraire et je n’ai donc pas eu de mal à comprendre l’histoire. J’ai cherché très peu de mots de vocabulaire (et pourtant mon anglais n’est pas au meilleur niveau). Je suppose que si je l’avais lu en français, j’aurais trouvé le style un peu simpliste, mais après tout, je cherchais avant tout à passer un bon moment, divertissant, et non pas à me casser la tête sur des livres aux thèmes plus « forts » et plus travaillés.

J’ai trouvé l’histoire très plaisante, dynamique, originale (certains mon parlé de plagiat de je ne sais plus qu’elle oeuvre que je n’ai pas vue ou lue, donc peu m’importe). Je ne me suis pas ennuyée une seconde, et malgré que je connaissais déjà l’histoire, j’ai toujours eu envie de pousser ma lecture chaque fois un peu plus loin.

Certes, les thèmes abordés sont des thèmes forts qui mériteraient peut-être un peu plus de subtilité, de profondeur, et d’être travaillés à un autre niveau. Mais n’oublions pas que ce roman est avant tout destiné à des ados. On n’a pas le même niveau de lecture, la même expérience, la même construction d’esprit à 14 ans qu’à l’âge adulte. On n’est pas non plus intéressé par les mêmes sujets. Ce livre à le mérite de plaire et de faire aimer la lecture.

J’attends tout de même un peu plus des deux autres romans. Les Hunger Games permettent de mettre en place un scénario, de présenter un monde, mais on reste beaucoup dans l’action. J’espère que les thèmes de l’état totalitaire et de la condition des peuples seront un peu plus développés par la suite.

Quoi qu’il en soit, ce tome m’a fait passer un très bon moment et je m’en vais de ce pas lire la suite.

logo-challenge-lieux-imaginaires

Publicités