Je remercie Babelio et les éditions Delachaux et Niestlé de m’avoir envoyé ce livre dans le cadre d’une opération Masse critique. C’était l’occasion d’en apprendre d’avantage sur un sujet d’actualité, qui divise, et de mieux en comprendre les enjeux.

Concernant la forme, ce petit livre est très bien fait. Un sommaire clair et détaillé, des chapitres courts et facile à lire ont fait de cet ouvrage mon meilleur ami dans les transports en commun. Je soulignerais également sa sobriété, ainsi que son petit format, très facile à transporter.

La forme servant les intérêts du fond, globalement, on peut dire que son but pédagogique est atteint. L’auteur se met à la porté de monsieur tout le monde, en expliquant avec des phrases simples les principaux axes de ce sujet : qu’est-ce-qu’une réaction nucléaire, les applications civiles, les applications militaires, les dangers, et enfin l’avenir du nucléaire. En 150 pages, il est difficile de rentrer dans les détails, les considérations resteront donc d’ordre général. Ainsi, il vaut mieux considérer ce livre comme une synthèse, qui ne conviendra pas à un lecteur averti cherchant à approfondir le sujet. Pour ma part j’ai appris un certain nombre d’informations, toutes étayées par des chiffres, ce qui est fort appréciable, mais aussi indispensable pour un document qui se veut objectif. Un autre point positif : l’auteur ne manque pas de souligner la limite de ces chiffres, soit en indiquant le manque de recul sur tel ou tel phénomène, ou bien en expliquant la difficulté de recenser certaines informations.

Cependant, deux ou trois points m’ont dérangés à la lecture de cet ouvrage.  Le premier étant l’explication de la réaction nucléaire. Etant de culture scientifique, j’ai étudié la physique nucléaire au lycée et à la fac, et ce n’est pas si loin. Pourtant j’ai eu beaucoup de mal à suivre les explications de Frédéric Denhez sur la fission nucléaire. Je les ai trouvées trop rapides, trop raccourcies, avec des comparaisons peu pertinentes. Cependant, une question se pose : cette explication est-elle comprise par quelqu’un qui ne connaît pas du tout la physique nucléaire ? Car on sait tous que la vulgarisation scientifique nécessite d’omettre un certain nombre de détails, qui rendent parfois les choses « fausses » et moins compréhensibles aux personnes qui connaissent le sujet.

Ensuite, j’aurais aimé que l’auteur cite les sources des chiffres qu’il avance, avec par exemple un petit numéro renvoyant à la bibliographie. Sinon, comment aller vérifier ces chiffres ? Comment savoir s’ils sont publiés par un organisme neutre, indépendant ? Le nucléaire est un sujet assez sensible pour que les chiffres soient manipulés par une quelconque organisation, pour ou contre d’ailleurs, afin de servir sa cause.

Dernier point négatif à mes yeux : il faut attendre la dernière page pour que Frédéric Denhez prenne parti. Du début à la fin (ou presque), il s’en tient à des faits et des chiffres, sans jamais donner son avis. Certes, c’était l’objectif de cet ouvrage, mais je trouve que ça manque un peu. J’aurais aimé qu’il commente un peu plus ces faits qu’il nous raconte. Heureusement la dernière page est là, afin de sensibiliser le lecteur à sa propre consommation énergétique et d’en peser toutes les conséquences. Ouf !

Enfin, le livre se termine par une bibliographie commentée par l’auteur, qui permet d’aller chercher l’information qui nous manque, selon un niveau de difficulté, c’est très bien fait !

Malgré les quelques points négatifs, j’ai beaucoup apprécié la lecture de ce petit livre très instructif, et je le recommande chaudement à tous les novices sur le sujet. Cette lecture m’a donnée envie de découvrir les autres essais publiés chez cet éditeur.

« Que vous aimiez Honoré de Balzac. ou les livres de la rentrée littéraire de septembre 2013.Tolstoï. ou Le Magasin des suicides., Babelio vous invite toute l’année à découvrir des critiques littéraires. ou des avis de lecteurs. en allant sur Babelio.com. »

Publicités